Chien fugueur, qui s'echappe

chien qui fugue de la maison

 

Un chien qui fugue et qui s'échappe de la maison est un animal qui abandonne subitement et la plupart du temps, temporairement, son milieu, son domicile.
 
Les causes du chien fugueur peuvent être variées, mais dans tous les cas cela doit être considéré comme une “ urgence en éducation ”, car non seulement le chien risque sa vie à l’extérieur, mais également il y a le risque qu’il provoque un accident mortel dont le maître sera responsable.
 

Différentes causes du chien qui fugue

 

Le manque de stimulations 

C’est le cas de beaucoup de chien à l’heure actuelle dont le maître est souvent absent et qu’on ne sort pas assez souvent et assez longtemps pour qu’il s’ébatte en liberté.
 
N’oublions pas que le chien est un animal social et qu’il a besoin de renouer des contacts avec les autres, d’autre part, il doit faire le plein de stimulation pour être bien dans sa peau. Si on compare avec le canidé sauvage qui chasse, explore, marque le territoire, etc. ou même avec le chien de berger qui va parcourir une moyenne de 50 à 100 km par jour, notre chien enfermé dans son jardin ou dans la maison est psychologiquement en manque d’espaces et de sensations.

 

L’instinct de chasse

C’est un moyen d’utiliser l’un des instincts le plus puissant des canidés. La poursuite des chats, des autres chiens, des vélos, des automobiles, du facteur vont servir de soupape pour libérer l’énergie accumulée.

 

Recherche de nourriture

Cette fois il s’agit d’un animal qui est mal nourri (ou insuffisamment) que l’on va voir se mettre en quête de nourriture, en chassant du gibier ou en fouillant dans les poubelles. C’était le cas autrefois de presque tous les chiens de ferme ou de berger considérés souvent comme des outils et qu’on négligeait de nourrir, car moins rentable qu’une vache ou qu’une brebis.

 

La peur panique

Durant la période des fêtes du 14 Juillet nous allons assister à une véritable folie chez nos chiens.
Il faut reconnaître qu’à l’heure actuelle ils sont souvent des cordes sensibles, même chez les races qui étaient autrefois vouées au travail dans toutes les conditions, parfois sous les explosions de la mitraille. Il peut s’agir également de pétards ou de l’orage.
 
En général on assiste à une détresse chez le chien, qui cherche à échapper à sa peur, en courant ailleurs, comme si le traumatisme était lié au lieu où il est retenu.

 

La femelle en chaleur

C’est l’une des causes principales, dès la puberté, surtout chez les mâles.
L’instinct génésique qui pousse à la perpétuation de l’espèce est très puissant, sous forme de phéromones (substances chimiques volatiles), à des kilomètres de distance. Dès réception, il est poussé à la rejoindre franchissant les obstacles les plus difficiles sans paraître éprouver la moindre difficulté.
 
C’est ainsi qu’on verra des mâles grimper des clôtures comme des chats, ou creuser un tunnel sous un mur.

 

Le changement de milieu

Il peut s’agir d’un changement du lieu d’habitation qui le perturbe, car il ne retrouve pas ses repères (en animal d’habitude qu’il est).
 
Dans certains cas cette angoisse est générée par une modification dans les rapports sociaux, par exemple l’arrivée d’un enfant ou d’un autre chiot dans la famille (il se sent alors rejeté par le groupe).