Les assurances pour animaux de compagnie

30 janvier 2019 par Le Mammouth déchainé

Comment fonctionne une assurance pour animaux de compagnie ?

Une assurance pour animal de compagnie couvre généralement les dépenses liées aux maladies et aux accidents. Comme pour les humains, les garanties ont leurs limites. Parmi les exclusions les plus courantes, les conditions préexistantes au moment de la souscription ne sont généralement pas couvertes. Certaines garanties spécifiques sont accordées mais à un coût considérable. C’est le cas de la prise en charge d’un animal âgé, entre autres.

 

Le principe de fonctionnement d’une assurance pour animaux de compagnie

L’assureur rembourse tout ou partie des frais vétérinaires quand votre animal de compagnie tombe malade ou se blesse. On vous recommande d’emblée de toujours lire les termes écrits en petits caractères. Certaines limites de la prise en charge sont écrites de cette manière – c’est le cas du montant maximum remboursable.

Dans les écritures en petits caractères, il peut aussi y avoir des exclusions. Par exemple, certaines maladies atteignant les chiens de race, comme la dysplasie de la hanche, ne sont généralement pas couvertes. Il en est de même pour les conditions préexistantes, sauf quelques rarissimes exceptions.

En tous les cas, comme pour les humains, il est rarissime que l’assureur rembourse intégralement les frais vétérinaires. Lisez bien votre contrat pour connaître le montant du reste à charge.

Cela dit, certaines situations peuvent faire augmenter le montant de la prime, à commencer par votre domicile. Par exemple, les primes sont nettement plus chères en région parisienne que n’importe où en France. La prise en charge d’un animal âgé est aussi coûteuse, justement parce que rares sont les assureurs qui acceptent de le faire. Le montant de la prime peut aussi être élevé pour la couverture d’un animal de race…

Les exclusions courantes

Une assurance animaux de compagnie standard couvre la plupart des maladies et accidents. Cela n’empêche que les assureurs, sans doute à juste titre, excluent la couverture de certains frais, notamment :

* Les soins dentaires

* Les conditions préexistantes ou héréditaires

* Les troubles comportementaux

* Les soins de routines

* Les soins préventifs

* La dysplasie de la hanche

* Le toilettage, etc.

Même les meilleurs assureurs du monde ne couvriront pas complètement les conditions préexistantes, qui sont définies comme des affections que votre animal avait avant la souscription de l’assurance. Certains assureurs couvrent les maladies préexistantes curables, même c’est assez rare et coûteux. En ce qui concerne les maladies chroniques incurables, comme le diabète, elles ne sont jamais couvertes par aucun contrat d’assurance.

 

Dans: Infos chien